DÉCLARATION DE L'ORGANISME PATRIOTIQUE PUBLIC, TALISH AYANT POUR BUT LE RETABLISSEMENT DES ARMENIENS DANS LES ZONES FRONTALIERES

24-12-2016 13:57:00   |   |  organisations
DÉCLARATION DE L'ORGANISME PATRIOTIQUE PUBLIC, TALISH AYANT POUR BUT LE RETABLISSEMENT DES ARMENIENS DANS LES ZONES FRONTALIERES.
 


Chers compatriotes!
 
Le 2 Avril, 2016, l’agression de l'Azerbaïdjan contre l'Artsakh a clairement montré au monde le processus de création artificielle d’un foyer de déstabilisation sur les territoires des peuples du pays de la Caspienne occidentale.
Comme les héritiers des traditions du génocide barbare, les Turcs et les Turcs-Azéris dans la région, ont créé une version moderne du terrorisme. Sans surprise, il y a beaucoup de natifs de l'Azerbaïdjan dans les armées d'ISIS.
Mais, Il convient aussi de rappeler le grand nombre de terroristes, engagé par
l'Azerbaïdjan en 1992-1994 de l'Afghanistan, de l'Iran, des pays arabes, du Caucase du Nord, des pays baltes, d'Ukraine, du Pakistan, d'Asie centrale, des milliers de mercenaires de la Turquie, et même une division entière de l'ex-Union soviétique - une sorte d'internationale terroriste. 
Une seconde fois encore, Bakou a soutenu les voyous fascistes de l'organisation turque "Loups gris", les voyous  du groupe ISIS et d'autres canailles criminelles qui, dans les villages d’Artsakh ont tué brutalement les civils et en capturant les soldats, n’ont épargné ni les personnes âgées ni les femmes ou les enfants. Telle est l'idéologie officielle de la vaillance militaire de Bakou. 
Nous devons supposer qu’en cas de victoire de l'Azerbaïdjan, le monde «civilisé» avec «regret» reconnaîtrait les résultats de l'agression et la déportation de sa population arménienne d’Artsakh comme un fait accompli. Des dizaines de milliers de réfugiés arméniens ultérieurement seraient affectés selon différents types de classifications d'immigration par les organisations internationales, et ils seraient dispersés à travers le monde,
comme cela a été fait après le génocide des Arméniens de 1894 à 1923 en Arménie Occidentale et de 1988-1992 en Azerbaïdjan et en Artsakh. 
Aujourd'hui, la défense de la patrie contre les attaques barbares est devenue une réalité quotidienne, en particulier dans les zones frontalières du pays. 
Selon les estimations des experts, la force mentale de la population dans les régions potentiellement dangereuses est largement déterminée par le niveau de densité de la population. Une densité quantitative stable et croissante du nombre de personnes inspire un sentiment de sécurité et de confiance dans l'avenir de la région. Une chute en dessous du niveau de la densité critique est lourde de conséquence pour l'exode massif de la population. La prise de conscience de cette réalité exige une révision fondamentale de la vie économique de la politique du pays et de la migration. 
En particulier, la formation de colonies spécifiques dans les localités frontalières, qui en premier lieu seront constituées de vétérans de la guerre ayant une expérience militaire, rejoint par les immigrés arméniens de divers pays et touchés par la guerre dans les autres régions du monde, ainsi que le statut des personnes déplacées de réfugiés en provenance d'Azerbaïdjan et déjà installé dans les  zones de conflit libérés, territoires contrôlés par l'Armée de Défense d’Artsakh. 
Le premier projet de rétablissements des populations en zones frontalières, à pour objectif les terres du village de Talish en Artsakh avec l'aide de bénévoles. 
Sentant une réelle protection, la population locale sera en mesure de retourner dans le village où, avec les soldats de réserve et des compatriotes de la diaspora, ils auront non seulement le devoir de protéger leurs terres, mais aussi le droit de les exploiter. 
Nous croyons fermement qu’aujourd'hui une pleine utilisation du potentiel remarquable d'une diaspora arménienne de plusieurs millions nous permettra de résoudre un tel problème vital en apportant un potentiel démographique stratégique en Arménie et en l'Artsakh à un niveau qui peut être considéré comme nécessaire et suffisante. 
En accord avec les autorités d’Artsakh, nous avons déjà commencé les processus organisationnels pour stimuler la migration vers les zones frontalières et nous espérons que les Arméniens du monde entier, comme il a été prouvé à maintes reprises, participeront pleinement au renforcement de la capacité de défense et de la sécurité de leur patrie historique. 
Chers compatriotes, Arméniens du monde, nous exhortons de vous joindre à la population de l'Arménie et de l'Artsakh pour faire tout votre possible pour le bien de la sécurité du pays et du renforcement de ses frontières.
Une Mère-patrie forte avec une diaspora forte!
Dieu et la mémoire de nos ancêtres sont avec nous!
Le président de l'Organisation patriotique, 
"Talish - Règlement Border:"
Éd. Polatov (Polatidis)
 
Nous, soussignons, soutenons et rejoignons l’appel de l’Organisation public patriotique « TALISH » « Pour le rétablissement des populations arméniennes dans les zones frontalières ».
 
Le Président du Conseil public de la République d'Arménie
V. MANUKYAN
(1990-1991t.t Premier ministre, 1992-1993t.t. Ministre de la Défense)
 
Le Général-Major
A. TER-TADEVOSYAN (Commandos)
 
Le premier commandant des forces d'auto-défense d’Artsakh
A. KARAPETYAN (AGO)
 
L’organisation des Grecs d’Arménie et d’Artsakh "Patrida" 
 
 
2474401233020000   AMD «Թալիշ-սահմանամերձ բնակավայրեր» 
Հայրենասիրական հասարակական կազմակերպություն
 
2474401233020010    USD  Patriotic Organization, "Talish - Border Settlement:" 
 
2474401233020020     EUR USD  Patriotic Organization, "Talish - Border Settlement:" 
 
2474401233020030 RUR Патриотическая общественная  организация
“Талиш – приграничные поселения”   
 
 
 
  
 
 
 
  -   organisations
Nouvelles d Armenie et de Diaspora - Noyan Tapan

Lire 942
Noyan Tapan - Նոյյան տապան
Facebook Group · 3 365 անդամ
Միանալ խմբին